L'Agility

 

Tara fait de l'agility depuis le mois d'octobre 2004.

 

Généralités

L'Agility est une discipline sportive toute récente puisqu'elle n'est arrivée en France qu'en 1988. Elle a connu aussitôt un réel engouement grâce à son côté très ludique et au rapport de complicité qu'elle permet d'établir avec son chien. Il existe actuellement plus de 400 clubs en France. Cette discipline est très ouverte puisque tous les chiens peuvent y participer quelque soit leur taille, leur morphologie, leur race.

   Cette épreuve nécessite une osmose parfaite entre le maître et le chien . Ce dernier doit au préalable avoir acquis de solides bases d'éducation. Tous les maîtres attirés par ce sport peuvent se lancer mais pour arriver à de vrais résultats, il faut un chien qui soit particulièrement à l'écoute de son maître, bien éduqué et bien équilibré. Par ailleurs, mieux vaut s'entraîner toutes les semaines en commençant par l'apprentissage des bases de l'éducation : marche sans laisse, assis, couché, pas bougé. Une fois, ces ordres élémentaires acquis, le chien devra faire connaissance avec les différents obstacles .

     Quatres quatégories existent selon la taille du chien (afin de ne pas défavoriser une race trop petite par rapport à une autre et d'adapter les parcours). Elles déterminent la hauteur des barres à sauter :

      A : jusqu'à 35 cm au garrot,
      B : de 35 cm à 50 cm,
      C : plus de 50 cm,
      D : Trés grandes tailles.

      Enfin, le maître-mot est le plaisir. Cette activité permet de travailler avec le chien et de rompre la monotonie des promenades.

      Pour la petite histoire, l'agility dog fut crée en 1978 par un anglais. Chargé de créer un spectacle lors d'une manifestation canine, il proposa àla foule un "mini- parcours équestre". Le public a si bien réagi que la discipline a pris de suite de l'ampleur.

     Il existe une Commission Nationale Education et Agility qui recense les informations, et organise les concours, et aide les clubs en publiant par exemple des tracés de parcours : rendez-vous sur www.cnea.net

      Adresse :
      Commission Nationale d'Education et d'Agility
      Abbaye du Canadel
      06480 La Colle sur Loup.

 

Le parcours d'agility

Le parcours est constitué d'obstacles, qui, dans leur mise en place, donneront à son tracé sa spécificité. Le parcours doit être effectué selon un temps de base. L'ordre de passage des obstacles est imposé. Le tracé du parcours doit comprendre au minimum deux changements de direction. Ses dimensions doivent être d'au moins 20 x 40 mètres. Aucun entraînement sur le parcours de l'épreuve n'est autorisé. Seule la reconnaissance du parcours par le conducteur du chien est permise. En règle générale, avant le début de chaque épreuve, les juges réuniront les concurrents pour leur communiquer les précisions sur le type de l'épreuve et sur le temps de parcours standard. Ils leur rappelleront le règlement du concours et les critères de notation.

Les obstacles (les photos sont de moi, la chienne est Tara)

- Assis pas bouger au début du parcours

 

                                        - Les haies                                                                                     - Le toit           

               

- Le pneu

- Le tunnel

- La chaussette

- La balançoire

 - La table (le chien doit monter sur la table et y rester 5 secondes. Le juge décompte à haute voix : 5, 4, 3, 2, 1, 0)

- Le slalom

     

 

 

 

 

 

 

 

- La passerelle

  

 

Déroulement de l'épreuve

Sur le parcours, le conducteur doit placer son chien en position bloquée, (c'est à dire debout, assis ou couché), derrière la ligne de départ. Puis, il devra détacher la laisse et enlever le collier dont le port n'est pas autorisé pour des raisons de sécurité. Au feu vert du juge, il donne le départ à son chien et peut lui donner quelques indications.

Le conducteur doit cependant respecter certaines contraintes :

      - il ne doit rien conserver en main pendant l'épreuve.
      - le conducteur devra veiller à suivre scrupuleusement l'enchaînement des obstacles dans l'ordre autorisé en ne touchant ni le chien ni les obstacles.
     - Le conducteur lui-même ne pourra pas franchir les obstacles

 

Evaluation du parcours

L'objectif du parcours est de faire passer au chien l'ensemble des obstacles sans effectuer de fautes, dans un minimum de temps, même si l'agility dog est une épreuve d'adresse et non de vitesse. En cas d'égalité avec un autre concurrent, la décision se fera en faveur du conducteur qui aura fait le moins de fautes en passant les obstacles. En cas d'égalité de fautes aux obstacles, on tiendra compte du meilleur temps. Si par le plus grand des hasard deux concurrents avaient fait le même nombre de fautes et le même temps, une épreuve éliminatoire les départagerait

 

Source : moi + www. chiens az.com + http://www.frenchtoutou.com